« Les remèdes naturels de la femmes »

Les remèdes naturels de la femme

Nous ne sommes pas toutes égales face à notre féminité. Il y a celles qui vivent leur cycle de façon toute douce, sans excès, sans douleurs, … Et puis il y a celles qui ne peuvent pas sortir de leur lit pendant une semaine par mois, qui pleurent une semaine avant leur règles, … Bref nous sommes toutes uniques mais cet article est une introduction pour celles qui cherchent des solutions alternatives et naturelles.

Pour le cycle en toute sérénité :

La santé, selon l’ OMS (’Organisation Mondiale de la Santé), est «un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».
Il existe donc différentes médecines naturelles et alternatives, dont la naturopathie. Celle-ci a pour démarche la prise en compte plusieurs paramètres impactant l’être humain. Nous retrouvons ainsi l‘alimentation, l’environnement, le rythme de vie , l’hygiène de vie, la psychologique et l’émotionnel. Le principe est de chercher la cause d’un trouble, d’un désordre ou d’une maladie et non pas traiter seulement le symptôme.
C’est pourquoi les séances chez un nathuropathe peuvent être longues, puisqu’elles s’adaptent réellement à l’individu et ce qui le compose.

C’est donc au travers des trois éléments suivants que nous allons te donner nos conseils pour vivre tranquillement ta vie de femme:
– L’alimentation est une part essentielle de bonne santé. Car le ventre est lui aussi un « cerveau ». Il a besoin de carburant pour fonctionner de façon optimale. En pleine croissance, les besoins sont plus spécifiques. Il faut donc réussir à créer un équilibre alimentaire, c’est à dire pas d’excès en glucides ou en lipides.
– Les plantes avec la phytothérapie est une médecine naturelle par les plantes. Nos grands mères, « les sourcières », avaient la connaissance de ces plantes. Elles sont d’une très grande efficacité quand elles sont prises en plusieurs jours. Mais attention en cas d’autres traitements en cours ou d’allergie,toujours demander l’avis d’un pharmacien ou d’un médecin avant de prendre des plantes, il existe des contre indications.

  • Les huiles essentielles

L’aromathérapie est la médecine par les huiles essentielles. Elles sont reconnues pour leurs bienfaits. Il s’agit d’un concentré de plantes qui agit en quelques gouttes. Il est préférable aussi de prendre conseil auprès d’un pharmacien spécialisé ou d’un naturopathe.

Attention précautions d’emploi des huiles essentielles :

  • Procéder systématiquement à un test cutané pour chaque huile essentielle : mettre une ½ goutte dans le creux du coude et attendre 24h. Si pas de réaction, vous pouvez l’utiliser ; si une réaction est observée, ne pas utiliser l’huile essentielle et me contacter.

  • Ne pas appliquer d’huile essentielle pure sur les zones ano-génitale, le conduit auditif et le nez.

  • Aucune huile essentielle (ni pure ni diluée) dans les yeux.

  • Garder les flacons hors de portée des enfants

  • Bien se laver les mains après manipulation des HE pour éviter les contacts avec les muqueuses

  • (oculaires, génitales …). En cas de contact, appliquez abondamment une huile végétale, puis consultez un médecin.

  • En cas d’ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d’huile végétale afin de diluer l’huile essentielle, contactez un centre anti-poison et consultez un médecin.

  • Les HE ne sont pas miscibles dans l’eau. Certaines précautions d’emploi sont nécessaires pour le bain et les tisanes notamment.

  • Des précautions sont nécessaires en cas de traitements médicamenteux.

  • Attention : l’huile essentielle de menthe poivrée provoque une réaction glacée et une constriction veineuse lorsqu’elle est appliquée sur une zone étendue.

 

Pour les bouleversements hormonaux :

Alimentation :

  • Diminuer le sel

  • Privilégier les raisins, bananes, pomme de terre, choux, poires et amandes pour le potassium.

  • Manger régulièrement des légumes verts, du soja, du jaune d’œuf, de la levure ou des capsules de levure de bière pour les vitamines B6.

  • Sans oublier de boire de l’eau.

Les plantes :

  • Le réglisse (Glycyrrhiza glabra), émollient, expectorant, laxatif doux,

  • Les feuilles de framboisier (Rubus idaeus) : utile pour la diarrhée, les hémorroïdes, les vaginites, les troubles hormonaux, pendant et après la grossesse. Tonique utérin, stimule le flux menstruel, soulage et régule le flux, facile la digestion et apaise la nausée.

  • Eglantier (rosa canina) tonique contre la fatigue et diurétique, régulateur hormonal, donne une belle peau.

  • En combinaison : Réglisse, feuille de framboisier, églantier,

  • L’onagre : calmante, astringente, équilibre le système hormonal féminin et pour la beauté de la peau, des cheveux et des ongles. Utilisation : 1 capsule par jour tous les jours sauf pendant les règles.

Les huiles essentielles :

  • Ail

  • Basilic

  • Anis
  • Réglisse
  • Citron
  • Géranium
  • Citronnelle

Pour des règles excessives ou ménorrhagie :

L’alimentation

  • Vitamine C

  • Graine de sésame, beurre de sésame

  • Sarrasin, raison, cerise, mûres

  • la luzerne (2 mains pleines par jour pendant tout le cycle

Les plantes

  • Les feuilles de framboisier (Rubus idaeus) : utile pour la diarrhée, les hémorroïdes, les vaginites, les troubles hormonaux, pendant et après la grossesse. Tonique utérin, stimule le flux menstruel, soulage et régule le flux, facile la digestion et apaise la nausée. Utilisation : à prendre une semaine avant et continuer pendant les règles.

  • Angélique (Angélica archangelica) régule le taux d’hormones, régule l’écoulement du sang.

  • Mille-feuille (Achillea millefolium) nettoie l’organisme, traite les hémorragies pulmonaires, et intestinales, les infections du vagin et de la vessie, les irrégularités menstruelles, les hémorroïdes et la fatigue générale… En infusion : 1 cuillère à thé par tasse, (3 a 4 tasses par jour)

Toutes ces plantes peuvent être utilisées en tisane ; 4 à 5 tasses par jour.

Pour les absences de règles ou aménorrhée :

Les raisons de l’absence de règles peuvent être causé par plusieurs facteurs comme la malnutrition ou l’organisme engorgé, du sport excessif, la fatigue, le stress ou un débalancement hormonal.

Les plantes :

  • Sauge sclaré et sauge officinale (Salvia sclarea et Salvia officinalis) aide à mettre en place les cycles

  • Agripaume (Leonurus cardiaca) infusion max 4/5 jours

  • Achillée millefeuille (achillea millefolia) remède hormonal pour prémenstruels, les cycles irréguliers, règles abondantes, du 14eme jour du cycle jusqu’aux règles.

  • Armoise (artemisia vulgaris) 6 jours maximum

Toutes ces plantes peuvent être utilisées en tisane ; 4 à 5 tasses par jour.

Les petits truc : Dans les deux cas précédant

  • Se reposer,

  • Prendre du temps pour soi

  • Faire des massages sur la partie de l’utérus et des ovaires 2 à 3 fois par jour.